9 nov. 2015

Comment dissuader les meurtiers violents ? par Thomas Wictor

Chaque jour apporte de nouvelles attaques au couteau par des Palestiniens. Et si vous cherchez sur internet, vous pouvez trouver les vidéos et photos les plus effroyables dépeignant la mort réelle à la guerre, sur les routes, dans les magasins et les maisons. Les images ont perdu leur capacités à choquer. Cependant il y a un moyen très efficace de montrer aux meurtriers violents que ce qu'il projettent de mettre en œuvre n'est pas un jeu électronique. Je vais y venir dans un moment.
Mais avant laissez-moi vous donner mon point de vue sur comment la violence est représentée dans l'art. Je déteste le film Saving Private Ryan (Il faut sauver le soldat Ryan). Il est infantile, anti-américain, histrionique, confus et bourré d'erreurs de continuité. Ce qui le rendit célèbre furent les représentations graphiques de la violence, telle que cette scène. Gardez à l'esprit que personne ne fut blessé.
























D'abord un soldat américain tente de faire sauter un char allemand avec une "bombe collante". Ils utilisent un mannequin robot et l'imagerie graphique par ordinateur pour représenter l'échec catastrophique de cette tentative.





Après avoir fait sauter la chenille avec la bombe collante, les Américains entourent le char, essayant d'atteindre l'équipage. Un canon allemand de 20 mm est mis en place et ouvre le feu à bout portant, réduisant en pièces plusieurs Américains. A nouveau une combinaison de mannequins et de CGI est utilisée.


Nous avons à présent la capacité de représenter dans des films une violence impossible à distinguer de la vraie. Il y a des vidéos de Syrie montrant tout ce que vous voyez au-dessus, y compris un clip célèbre montrant un rebelle perdant son visage entier. L'homme fut frappé par le fragment d'un obus de char. Il fut frappé à une telle vitesse qu'il ne réagit même pas. Il se tenait simplement là, avec juste un espace vide entre le menton et le front. C'est un cliché de profil, surréaliste à l'extrême. Sa tête ressemble à un croissant de lune.



Des gens ont utilisé cette image pour leur compte de médias sociaux. Cela montre le peu d'impact de la mort réelle dans notre monde d'aujourd'hui. Certaines cultures utilisent des films de meurtres comme des icônes religieuses, tandis que d'autres les utilisent comme divertissement. Aucune d'entre elles ne se soucient du fait que des êtres humains réels aient été tués devant la caméra.

Des films comme Il faut sauver le soldat Ryan désensibilisent les gens à la violence graphique. La raison alléguée pour montrer de telles horreurs est de montrer l'expérience que des soldats ont réellement vécu, mais c'est du pipeau. Un des plus grands films de guerre de tous les temps est Battleground (Bastogne), sur les troupes aéroportées américaines dans la bataille des Ardennes. Il contient deux scènes de combat absolument effrayantes. L'une a lieu dans un épais brouillard, et dans l'autre, toute l'action est voilée par des arbres, des véhicules ou des collines. La seule chose indiquant la violence est le son. Croyez-moi, vous n'oublierez jamais ces scènes. Elles resteront en vous pour toujours.


Et voici comment dissuader les meurtriers violents. Cela ne sert à rien de montrer les conséquences de leurs crimes.  On a dit aux kamikazes musulmans qu'ils ne ressentiraient aucune douleur mais qu'ils s'éteindraient doucement, comme des bulles de savon.

Pourtant un médecin urgentiste m'a dit un jour que chaque voyou des rues amené avec une blessure par arme à feu était traumatisé tellement c'était douloureux. Ces criminel criaient et pleuraient, se demandant pourquoi cela faisait si mal. Ils avaient grandi avec des films dans lesquels les gens prennent une balle dans le bras et haussent simplement les épaules. Eh bien, dans la vraie vie, il n'y a pas de choses telles qu'une "blessure de chair". Quand une balle vous traverse le bras, elle détruit muscle, tendon, et nerfs. Ça fait un mal infernal.

Voici une vidéo dans laquelle un homme est touché après qu'il a défoncé la porte à coups de pied dans une maison à Pocatello, Idaho. Le criminel était armé d'une machette et connaissait ses victimes. Il fut touché trois fois à la poitrine. Vous ne verrez rien de macabre dans la vidéo, mais je veux que vous écoutiez attentivement le criminel après qu'il a été touché. 


Il faisait le fanfaron quand il pensait que ses victimes ne riposteraient pas. "Oh, ça fait mal, ça fait mal, ça fait mal ! Pourquoi ne me tuez-vous pas ? " couinait le criminel. Il passa neuf mois à l'hôpital avant d'être jugé et enfermé pour tentative de meurtre avec préméditation et attaque à main armée. 



C'était la deuxième fois qu'il défonçait la porte de ses voisins, ce qui incita la victime à acheter une arme. Bien qu'un juge au bon cœur lui infligea une peine maximum de vingt ans de prison, c'est probablement d'avoir été touché trois fois qui lui fit le plus d'impression que tout ce qu'il avait connu auparavant. 

Les Israéliens doivent réaliser des enregistrements audios de terroristes après qu'ils aient été touchés en essayant de poignarder des gens à mort. Les photos ne servent à rien. Des palestiniens me disent que cela leur paraît être une grande victoire.




Cela n'a pas d'importance que les terroristes soient abattus, ou que tout être humain normal coure pour sauver sa vie, ou que n'importe qui puisse agresser n'importe qui. Non, le terroriste a complètement vaincu les Forces de Défense d'Israël toute entières qui se sont rendues par peur et sont à présent défaites.

C'est ce que croient beaucoup de Palestiniens. Ils ne peuvent l'intégrer car ils ne sont pas rationnels. Les attaques au couteau sont basées sur un stupide mensonge des médias sociaux  selon lequel les Israéliens  voudraient démolir la mosquée al-Aksa. Les Palestiniens qui attaquent les Israéliens sont des fous qui voyagent dans le temps depuis les Ages des Ténèbres. Étant donné qu'ils se délectent de boucherie, leur montrer des corps criblés de balles ne servira à rien, si ce n'est les activer.

La seule solution est d'enregistrer leurs contorsions, gémissements et crissements primitifs après qu'ils aient été touchés, puis diffuser les bandes.

Voici une position de l'État islamique en Syrie touchée par un projectile d'artillerie. Ils ont utilisé une fusée de proximité qui a explosé au-dessus de la tête de l'homme.



Les milliers de fragments en lame de rasoir sont connus sous le nom de " pluie d'acier ".

Vous voulez toujours aller en Syrie, les gars ?

Bien que j'étudie la guerre, je la hais. La raison pour laquelle je me suis immergé dans les questions militaires pendant quarante ans est que je reconnais que certaines personnes doivent être exclues de notre réalité. Ils ne peuvent être sauvés. Mes études sur la guerre sont une quête pour un monde meilleur. 

Israël doit entièrement changer sa façon de concevoir les terroristes palestiniens. La dissuasion est le seul moyen efficace de protéger les Israéliens des givrés infantiles qui refusent d'affronter la réalité.J'espère que les autorités israéliennes vont commencer à montrer le même caractère impitoyable que les propriétaires d'une galerie marchande en Australie. Des adolescents y traînaient toute la journée, faisant des dégâts et intimidant les clients. Après mûres réflexions, les propriétaires de la galerie installèrent des lumières spéciales rendant l’acné bien pire qu'elle n'était et commencèrent à diffuser la seule musique de Frank Sinatra. En quelques jours, les ados avaient fui. Et ne revinrent jamais.

http://www.thomaswictor.com/how-do-we-deter-the-murderously-violent/
Traduit et adapté par דוב קרבי    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire