15 nov. 2015

De l'irresponsabilité des journalistes et "experts" autoproclamés.

Voici l’extrait d’un article de Thomas Wictor -- le lien est en-dessous -- à propos des journalistes et prétendus experts qui nous abreuvent de leurs avis au sujet des terroristes responsables des massacres de Paris. Il conviendrait peut-être de moins échauffer les esprits avec de tels propos : émotion et peur sont leur fond de commerce et font surtout le jeu des terroristes.
« Les attaques terroristes du 13 novembre 2015 à Paris de l’Etat islamique furent très mal exécutées. Afin de vous aider à comprendre cela, je vais parler de massacres d’une façon qui pourrait vous paraître glacée. Je comprendrais que vous trouviez ce message offensant. Cependant, il est important que vous sachiez que les terroristes de Paris n'avaient pas de réel entraînement.
Voici le type de baratin irresponsable que je veux démystifier. 

« Ce qui est clair c’est qu’il y a eu un niveau très sophistiqué de préparation d’entraînement qui a eu lieu avant l’attaque » a déclaré Charlie Winter, un analyste de la sécurité basé à Londres. « Je ne peux que spéculer sur le fait qu’il serait difficile de s’engager dans la formation en matière d’explosifs et de tirs d’armes automatiques en France ».
 
Absolument faux. [...]

Au total, 129 civils et 4 officiers de police furent tués.

Encore une fois, je vous prie de comprendre : la phrase suivante est simplement dite pour que vous compreniez ce point de vue.

Pour sept hommes armés de fusils d’assaut, de grenades à main et de vestes suicide, le taux de mort est extrêmement bas. Le 16 avril 2007, un seul salopard fou armé de deux pistolets a tué 32 personnes et blessé 17 autres à l’Institut Polytechnique de Virginie et l’Université d’Etat à Blackburn, Virginie.[...]























L’Etat islamique représente une menace ; cela ne fait aucun doute. Cependant, nous n’avons aucun besoin de journalistes et d’experts ne tarissant pas d’éloges sur la façon dont les terroristes sont bien entraînés et sophistiqués. Ils ne le sont pas. Des déserteurs ont dit qu’ils ont environ deux semaines d’entraînement militaire, mais la moitié de celui-ci consiste en endoctrinement. »

Voici le lien de l’article (en anglais). Chacun jugera.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire