10 mars 2016

Attaques terroristes en Israël du 8 mars 2016 : USA et Israël condamnent, le Fatah de Mahmoud Abbas célèbre, la France justifie, par Hélène Keller-Lind

Depuis le 13 septembre 2015 le terrorisme palestinien, initié par l’Autorité palestinienne et le Hamas, frappe Israël quasi quotidiennement. Le reste du monde détourne le regard et rares sont les condamnations, quand les faits ne sont pas manipulés, présentant les Palestiniens comme les victimes. Ce qu’a fait le Secrétaire général des Nations unies qui a justifié le terrorisme, ce que fait la France. Le 8 mars 2016 trois attentats ont été perpétrés alors que le Vice Président des États-Unis arrivait en Israël. Un ancien combattant américain a été poignardé à mort. Joe Biden a fermement condamné ce terrorisme, déplorant le silence de certains. Fatah de Mahmoud Abbas, Hamas et autres terroristes ont célébré le meurtre et les attaques.

 

Six mois de terreur

L'art populaire, facteur de concorde et de paix.

La population israélienne vit depuis près de six mois au rythme des attentats terroristes perpétrés par des Palestiniens et parfois des Arabes israéliens chauffés à blanc par l’incitation officielle à la haine et la violence de Mahmoud Abbas et autres « responsables » palestiniens, dont des religieux. Car ce sont les rumeurs mensongères qu’ils ont répandues qui ont enflammé nombre de Palestiniens, des jeunes ou très jeunes mais aussi des femmes, dont certaines âgées de plus de cinquante ans. Rumeurs affirmant que la Mosquée Al-Aqsa, serait mise en danger par les Juifs voulant la détruire.... Cette vague de violence est d’ailleurs décrite chez les Palestiniens comme « l’Intifada Al-Aqsa », ou soulèvement de Jérusalem.


À ce jour il y a eu plus de deux cents attaques au couteau, quatre-vingt-une attaques avec des armes à feu et quarante-cinq attaques à la voiture bélier. La liste des victimes s’allonge au quotidien, avec trente-quatre personnes tuées, côté israélien, dont deux Américains et quelque trois cent quatre-vingt-dix blessés. Une grande partie des terroristes palestiniens sont éliminés, certains sont blessés et arrêtés. Un aspect essentiel étant que les autorités palestiniennes ont promis le Paradis et ses plasirs infinis à ces terroristes qui recherchent la mort et s’acharnent donc sur leurs victimes sans craindre pour leur propre vie. Les autorités palestiniennes sont donc responsables des morts et blessés des deux côtés car elles transforment leur population en une chair à canon béate...

Une balle dans le cœur et le martyr va au Paradis

Il y a un an, sur sa page Facebook, le Fatah, dont Mahmoud Abbas est le président, publiait un court poème résumant parfaitement bien cette incitation à la mort en « martyr », donc en attaquant celui qui est désigné comme l’ennemi avec cette équation : une balle dans le cœur = le Paradis et ses plaisirs. Ce n’est là qu’un des nombreux exemples relevés par l’Institut de recherche et Observatoire Palestinian Media Watch. On en trouvera d’autres ici.

Réactions allant de condamnations à silence ou justifications

Les réactions de la communauté internationale sont rares. Mais, le 8 mars 2016, alors que le Vice- Président des États-Unis venait d’arriver en Israël et que sa famille dînait sur une plage non loin du lieu de l’attaque terroriste sanglante de Jaffa au cours de laquelle un Américain en visite dans le pays a été poignardé à mort, le porte-parole du département d’État déclarait à propos des attentats du jour « en Israël et à Jérusalem » : "nous condamnons ces attaques scandaleuses de la manière la plus ferme possible. Il n’y a pas de justification pour le terrorisme. Ce que nous avons dit mainte fois".

Le 9 mars, lors d’une conférence de presse commune à Jérusalem, Benyamin Netanyahu et Joe Biden condamnaient sans réserves ces attaques terroristes. Le Vice-Président américain déclarant : " Permettez-moi de dire en termes sans la moindre équivoque : les États-Unis d’Amérique condamnent ces actes et condamnent le fait de ne pas condamner ces actes. Cela ne peut pas devenir un modus operandi accepté. Cela ne peut pas être considéré par des dirigeants civilisés comme un moyen approprié de se comporter même si cela semble se faire au profit d’un côté ou de l’autre. Cela n’est tout simplement pas tolérable au 21ème siècle. Ils ciblent des civils innocents, des mères, des femmes enceintes, des adolescents, des grands-pères, des citoyens américains. Il ne peut y avoir aucune justification à cette violence odieuse et les États-Unis se tiennent fermement en faveur du droit d’Israël à se défendre comme nous nous défendons aussi en ce moment ».

Benyamin Netanyahu, rappelant la longue amitié personnelle le liant au Vice-Président américain, avait également dénoncé le fait que le président de l’Autorité palestinienne n’avait pas condamné les attaques, alors que ses médias les avaient encensés – voir plus bas-. Il dénonçait aussi les silences de « la communauté internationale » à cet égard. De fait on ne trouve aucune condamnation explicite du terrorisme palestinien sur le site de l’Union européenne qui, lorsqu’elle évoque les violences s’abstient d’en désigner les auteurs...Le 12 février dernier à Munich le Quartet appelait « les deux parties » à la cessation de l’incitation à la violence – quotidienne et officielle chez les Palestiniens-, fustigeait les activités « des colons » et « le taux élevé de démolition de structures palestiniennes » – soit illégales, soit liées au terrorisme.

Une Union européenne qui contribue indirectement au financement de l’incitation palestinienne au terrorisme, comme le font tous les donateurs soutenant une Autorité palestinienne corrompue et qui vient d’annoncer un premier versement de 225,5 millions d’Euros versés sans contrôles ni conditions.

Quant au ministère des Affaires étrangères français il reste fidèle à lui-même, condamne mais ne nomme pas les terroristes et, qui plus est, excuse scandaleusement leurs attaques, qui seraient dues, selon lui, à « l’absence de d’horizon politique ».

Déclaration odieuse reprise, bien entendu, par le consulat de France à Jérusalem, de facto ambassade française auprès de l’Autorité palestinienne..... Elle calque une affirmation tout aussi scandaleuse faite fin janvier par le Secrétaire général des Nations unies qui voyait en ces violences une réaction normale d’une « nature humaine » réagissant à ’occupation« et »frustration"....

Ramallah et Gaza dressent des couronnes de laurier pour les terroristes

À Ramallah les 8 et 9 mars l’ambiance était festive. Le Fatah, parti dont Mahmoud Abbas est président, célébrait le meurtre du touriste américain, Taylor Force, ancien combattant en Irak et Afghanistan, étudiant brillant à l’université Vanderbilt, qui visitait Israël avec un groupe envoyé par son université->https://www.facebook.com/StandWithU...].

Le parti de Mahoub Abbas qualifiait son assassin de « martyr héroïque ». Publiant sur sa page Facebook, un dessin montrant le bras armé d’un couteau de l’assassin au-dessus d’une carte d’Israël où figure son nom, Bashar Mashala. La télévision officielle palestinienne rapportant que le « martyr », âgé de vingt-deux ans, avait mené une opération complexe à Jaffa contre des « colons » dont un touriste américain.....

D’autres photos et éloges des trois terroristes ayant été éliminés au cours des attentats qu’ils perpétraient, étaient postés sur la page officielle du Fatah. On y trouve l’âge des deux autres terroristes, dix-sept ans et vingt-cinq ans et ce type de déclaration : « Dans la patrie des Martyrs et le jour où les Martyrs sont des roses qui s’envolent vers leur Créateur, à la miséricorde d’Allah. Oh, la fierté de tous les jeunes Palestiniens, que votre sang reste une source de véritable honneur pour la patrie pour laquelle vous avez tout sacrifié, même vos vies précieuses. Nous promettons que votre sang continuera à être un flambeau qui illuminera notre voie jusqu’à ce que nous obtenions ce pour quoi vous êtes morts en martyrs. Votre sang nous a appris une leçon dans l’école de la vie : l’honneur de la patrie prime tout ».

On retrouve l’obsession palestinienne du sang et de la mort dans laquelle l’Autorité palestinienne élève sa jeunesse avec les deniers de contribuables étrangers.
Il n'y a pas d'âge pour commencer l'endoctrinement et la haine des Juifs

Nombre d’autres groupes terroristes ont salué ces « opérations » depuis Gaza : le Hamas qui contrôle la Bande de Gaza, le Front Démocratique pour la Libération de la Palestine, le Front Populaire pour la Libération de la Palestine, membres de l’OLP, reconnue comme représentante des Palestiniens, souligne l’agence de presse Maan News, et d’autres groupuscules.

La plupart des médias désinforment plus ou moins...

Quant aux médias, participant d’une entreprise de désinformation, nombre d’entre eux continuent à présenter les terroristes comme des victimes. Ou à taire leur identité. La chaîne CNN, elle, utilise le mot terroriste entre guillemets. On trouvera d’autres exemples de gros titres invraisemblables, occultant les victimes, dans d’autres médias, dont la BBC ou l’Irish Times ici. Le Monde titre : " Un touriste américain tué dans une attaque à Tel-Aviv lors de la visite de Joe Biden". Pour Le Figaro « Une attaque au couteau fait un mort et dix blessés à Tel Aviv ».

http://www.desinfos.com/spip/spip.php?page=ispip-article&id_article=52311 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire