7 déc. 2016

Une carte déclassifiée de tsahal, par le personnel du site TheTower.org

Une carte publiée mardi par les Forces de défense israéliennes montre le degré auquel le Hezbollah s'est lui-même intégré dans la population civile libanaise. La carte montre des centaines de militaires, y compris les emplacements des dépôts d'armes, des lance-roquettes et des tunnels de terreur, que le Hezbollah a construit en vue de sa prochaine guerre contre Israël.

Le Hezbollah se cache derrière les civils libanais
Le positionnement délibéré de l' infrastructure militaire du Hezbollah dans les  villages libanais, une tactique que l'armée israélienne a appelé un « crime de guerre », est conforme à l'histoire de l'exploitation des civils par l'organisation terroriste soutenue par l'Iran pour lancer des guerres contre Israël.

Il a été rapporté en 2013 que le Hezbollah payait les familles chiites pauvres dans le sud du Liban pour leur permettre de stocker des armes dans leurs maisons, une manière efficace de les transformer en boucliers humains.
Un responsable israélien de la défense a dit au New York Times en mai 2015 que l'accumulation des infrastructures du Hezbollah dans des villages du sud du Liban signifiait que « les civils vivent dans un camp militaire... Nous frapperons durement le Hezbollah, tout en faisant tous les efforts pour limiter les pertes civiles autant que possible ... [mais] nous ne voulons pas rester impuissants face à des attaques à la roquette. " Quelques jours plus tard, un journal lié au Hezbollah a confirmé l'évaluation israélienne.
Jonathan Schanzer, le vice-président pour la recherche à la Fondation pour la Défense des Démocraties, a déclaré  en Juillet : Le Hezbollah a " transformé les villages chiites ... essentiellement en silos de missiles."
Notant la menace posée par une vaste arsenal de roquettes du Hezbollah et son placement parmi les civils, Geoff Corn, un expert en droit militaire international au Texas College South of Law à Houston, a observé plus tôt cette année que la dévastation résultant d'une guerre dans ces conditions serait « à la fois légalement et moralement... uniquement due à la responsabilité du Hezbollah. »
La Résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui a été adoptée à l'unanimité de mettre fin à la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah, interdit aux pays de transférer des armes à l'organisation terroriste. Cependant l'Iran a continué à armer le Hezbollah, et le Conseil de sécurité a  refusé de réagir pour faire appliquer la résolution.
L'armée israélienne a publié une carte similaire  il y a deux ans montrant aussi que le Hamas (un autre client de l'Iran) avait utilisé un quartier civil à Gaza pour abriter son infrastructure terroriste.

http://www.thetower.org/4252-declassified-idf-map-shows-hezbollah-installations-embedded-in-civilian-areas/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com
http://malaassot.over-blog.com/2016/12/tsahal-a-declassifiee-une-carte-montant-que-les-infrastructures-du-hezbollah-s-integrent-aux-batiments-civiles.html 

3 commentaires:

  1. Ce soir à la télévision, j'entendais un commentateur expliquer que Tsahal avait publié cette carte (on parle aussi ce soir d'un tweet officiel) pour forcer le Hezbollah à changer de place les missiles et donc pouvoir attaquer les convois en touchant le moins possible de civils. Si c'est le cas, nous sommes très prêts d'une confrontation directe, le Liban étant aux mains du 'Hezbollah (avec Michel Aoun aux commandes) La destruction de la base aérienne de Mezze à côté de Damas n'est peut-être qu'un prélude (http://www.menapress.org/isra-l-frappe-un-a-roport-damas-info-010712-16.html)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Hanna, sans vouloir jouer les stratèges de comptoir, Il me semble que le Hizb ne survivrait pas à un conflit avec tsahal. Étant donné que le hizb pourrait infliger de lourds dommages à la population israélienne dans les premiers jours grâce a ses 150 000 missiles cachés dans les villages civils, il est certain que la riposte israélienne serait majeure, massive et foudroyante.
    J'ai trouvé un article étonnamment équilibré dans Jeune Afrique :
    http://www.jeuneafrique.com/mag/345728/politique/israel-liban-tsahal-hezbollah-prets-revanche/

    RépondreSupprimer
  3. Article intéressant en effet. Il y est dit que les civils libanais auront quelques heures pour fuir. Mais en fait, ils ne les auront pas car le 'Hezbollah les retiendra prisonniers comme il l'ont déjà fait ou comme faisaient le 'Hamas et le Fata'h pendant l'intifada. Je suis sûre qu notre réponse sera majeure, massive et foudroyante mais ce qui me préoccupe c'est ce qu'il y aura avant!
    Restons zen, on en a vu d'autres
    Shabbat shalom mitnadev!

    RépondreSupprimer