24 janv. 2017

Ambassades à Tel-Aviv ou à Jérusalem ? par Alain Legaret

Dans son programme électoral, Donald Trump indiquait qu’une des premières mesures qu’il prendrait une fois élu serait de transférer l’Ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Il est vrai que ce serait une nouveauté puisque pratiquement toutes les ambassades en Israël sont installées à Tel-Aviv. Or cette décision du président américain fraîchement élu soulève un tollé, puisque même le ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a fustigé cette idéede transfert, la qualifiant de provocation. Lui-même oubliant sans doute que la France a officiellement nié le lien qui lie le peuple juif à Jérusalem, ce qui à ses yeux ne serait donc pas une provocation, l’obscénité française n’ayant plus de limite.


Or qu’y a-t-il de révoltant à ce que les ambassades soient installées à Jérusalem ? 

Ma position quant au peuple palestinien est toujours la même, c’est-à-dire que c’est une imposture créée dans les années 60 pour venir à bout du peuple juif. Cette position est largement documentée, contrairement à celle des incultes volontaires qui soutiennent la position " deux Etats pour deux peuples " basée sur rien, si ce n’est sur la stratégie arabe qui permet de s’approcher un peu plus du but initial qui n’a jamais changé, à savoir jeter les Juifs à la mer. 

Or même si on se place dans l’optique frauduleuse de la solution à deux Etats, il y a toujours été question de séparation de Jérusalem, à savoir Jérusalem-Ouest pour les juifs et Jérusalem-Est pour les arabes. Par conséquent, je ne comprends pas comment ose-t-on venir contester l’installation d’ambassades à Jérusalem-Ouest. Ou alors, j’ai peur de trop bien comprendre : en effet, contester aussi aux Juifs la gestion de la partie ouest de la ville revient à leur refuser toute souveraineté sur Jérusalem aujourd’hui, et demain sur Tel-Aviv, Haïfa et Beer-Sheva. Cela vient donc confirmer ma version sur les adeptes de la formule "deux Etats pour deux peuples" même assortie du mot magique " paix ", qui contestent en réalité tout ce qui n’est pas arabe et épousent de manière sournoise la solution finale qui consiste à vouloir jeter les Juifs à la mer.

Le véritable scandale est que les ambassades soient aujourd’hui situées à Tel-Aviv, ce qui représente une forme passive de négation de l’appartenance aux Juifs de la moindre parcelle de leur capitale Jérusalem.

J’ai réussi à écrire tout cet article sans utiliser le mot antisémitisme, mais ça a été très difficile.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire