24 mars 2017

“Attentat” & “terroriste” : ces mots que Le Figaro refuse d’utiliser dès qu’il s’agit d’Israël, par Walter Ben Artzi

Nous nous souvenons tous du titre scandaleux que le Figaro avait choisi au moment de l’attentat au camion-bélier à Jérusalem :


Ce titre, nous l’avions déjà comparé à celui que le quotidien national avait choisi alors que venait de se produire l’attentat de Nice :


Trois mois plus tard, les choses n’ont pas changées à la rédaction du Figaro, comme le montre le contenu de l’article publié il y a une heure sur  le murage de la maison du terroriste qui a perpétré l’attentat de Jérusalem qui a coûté la vie à quatre officiers de Tsahal. En effet, il semblerait qu’utiliser les mots “attentat”, “terroriste” soient des termes qui ne font pas partie du champ lexical du Figaro dès qu’il s’agit d’Israël :

 

Et c’est sans oublier bien sûr le décompte des “ victimes ” qui ne fait pas de distinction entre les terroristes abattus et les victimes assassinées :


Que se passerait-il si nous faisions un décompte de ce style pour les attentats du 13 novembre 2015 ? Est-ce qu’on jugerait acceptable une seul instant dans compter dans une même liste victimes et terroristes ? Encore une fois, le Figaro n’est pas avare de ce traitement biaisé qu’il réserve à Israël.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire