22 mars 2017

Trump impose 9 conditions à Abbas pour la paix, par Donna Karmel

Selon le site israélien DEBKA , des conditions américaines ont été présentées à Mahmoud Abbas, par Jason Greenblatt, émissaire pour la paix au Moyen-Orient, au cours d’une réunion le mardi 14 mars, en vue de relancer les négociations de paix entre Israel et les palestiniens.

Jason Greenblatt et Abou Mazen
Les neuf conditions sont les suivantes :
 
1. Les Palestiniens doivent retourner à la table des négociations sans conditions préalables.

2. Au-delà de l’intervention des États-Unis dans le processus de paix, les Palestiniens doivent également accepter le rôle des principaux gouvernements arabes: en particulier l’Égypte, l’Arabie saoudite, la Jordanie et les Émirats arabes unis.

3. Abbas doit oublier le moratoire sur les colonies juives en Cisjordanie. Au mieux, Israël gèlera l’établissement de nouvelles colonies en Cisjordanie au cours des négociations.

4. L’administration Trump ne sera pas satisfaite des déclarations verbales des dirigeants palestiniens condamnant les actes de terreur, mais insiste sur des mesures pratiques agressives : les médias palestiniens doivent cesser de diffuser des informations anti-israéliennes ; les programmes scolaires palestiniens doivent être purgés de la haine propagande israélienne ; et l’AP doit renoncer à nommer des rues avec des noms de terroristes morts.

5. La porte tournante des « suspects terroristes capturés » doit être remplacée par des enquêtes appropriées. Les suspects doivent être détenus et intimement interrogés pour savoir qui leur a donné leurs ordres, nommer leurs complices et révéler la source de leurs armes et de leurs explosifs avant d’être jugés.

6. L’Autorité palestinienne doit mettre fin à la coutume des envois de fonds aux familles de terroristes tués ou emprisonnés.

7. Les forces de sécurité palestiniennes doivent être profondément réformées, principalement pour mettre fin à la pratique omniprésente du travail au noir, où les membres en uniforme détiennent deux emplois avec deux salaires.

8. L’Autorité palestinienne à Ramallah doit cesser de transférer des fonds à la bande de Gaza, qui servent à renforcer le régime des dirigeants extrémistes du Hamas. Les sommes transférées constituent 52% du budget total de l’AP.

9. L’administration Trump soutient une solution à deux États pour le conflit israélo-palestinien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire