1 mai 2017

Haine d’Israël : Christophe Castaner, le porte-parole de Macron et probable futur ministre, a soutenu en 2010 les terroristes pro-Hamas du Mavi Marmara, par Éric Hazan

[NdA : le présent article n'est en aucun cas une incitation à voter pour le FN, qui vient tout récemment de nommer à sa présidence  par intérim un négationniste convaincu (débarqué depuis). Toutefois il est bon de voter en connaisance de cause, et de savoir qui se trouve parmi les soutiens de Macron.]

Christophe Castaner, le porte-parole de Macron et probable futur ministre, a soutenu en 2010 la flottille pro-Hamas.

« L’Etat israélien a commis un acte scandaleux en attaquant sauvagement des humanitaires à bord d’une flottille pacifique en route vers Gaza. Neuf personnes seraient mortes au cours de l’abordage ! », avait-il déclaré à l’époque dans un communiqué intitulé « Tuerie parmi les militants de la flottille pour Gaza ! ».

« La barbarie d’Etat n’a, quelquefois, pas de limite. C’est avec consternation que l’on apprenait que l’armée israélienne avait attaqué la flottille de la liberté formée de militants totalement pacifistes dans les eaux internationales… Des sources de presse israéliennes parlent de 10 morts avant que les autorités annoncent 19 morts puis reviennent à un bilan, déjà terrible, de 9 morts. 

Rappelons au gouvernement français sa responsabilité non seulement envers ses propres citoyens mais aussi envers celles de tous les militants de la liberté. Nous portons une responsabilité morale pour avoir été inactif face au blocus de Gaza qualifié de crime de guerre par la commission du juge Goldstone », avait-il ajouté. [NdA : le juge Glodstone a désavoué son rapport depuis. Dans une tribune publiée dans le  Washington Post, le juge Goldstone, responsable d’un rapport d’enquête anti-israélienne pour le compte de l’ONU, pense qu’il est temps de « reconsidérer » ses conclusions.]

La presse anglaise a révélé ces derniers jours que le terroriste islamiste arrêté à Londres en possession de plusieurs couteaux avait participé à la flottille pro-Hamas glorifiée par le porte-parole de Macron. En 2014, un autre terroriste du Mavi Marmara avait été éliminé par une frappe de la coalition contre l’Etat islamique (Daech) dans la ville syrienne d’Idlib.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire