11 juin 2017

Fête des Tuiles à Grenoble : un char antisémite dans le défilé officiel organisé par la mairie EELV, par Christian Larnet

Les actions d’appel au boycott sont interdites, en France. L’organisation BDS a été reconnue comme organisation antisémite. Mais rien n’y fait. Les islamo-gauchistes sont aujourd’hui la force politique la plus antisémite de France, car elles sont implicitement soutenues par la presse qui ne les dénonce jamais en raison de leur proximité politique.

Les délinquants se victimisent.
 
Inepte saynète de patronage.

Aucun sympathisant du FN soupçonné de propos tendancieux ne peut passer au travers des mailles du filet des organisations anti-racistes, ni de la LICRA, et les médias se jettent immédiatement sur eux pour les détruire. Les propos tendancieux à gauche, ceux des musulmans, ont libre court –- se souvenir de l’immonde Bondy Blog et des personnalités morale de la gauche (y compris Taubira) qui ont pris la défense des insultes antisémites et homophobes de Mehdi Meklat, en piétinant les valeurs qu’ils défendent.

Le maire de Grenoble, Eric Piolle, est l’exemple parfait de cet islamo-gauchisme. Encarté EELV, le parti où se comptent le plus grand nombre d’antisionistes, c’est à dire d’antisémites déguisés, a accepté, au mépris de la loi qu’il représente, au mépris de la décence, au mépris des droits de l’homme, un char qui incite à la haine d’un peuple en raison de son appartenance.

Et ne comptez pas sur les grands médias pour le traiter de salaud : c’est à la fâcheuse sphère de se taper le sale boulot.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire