5 juin 2017

Vidéo : premier jour de la guerre


Tôt dans la matinée du 5 juin, Israël lança une frappe aérienne préventive sur les bases de l'armée de l'air égyptienne  en réponse aux provocations de l'Egypte. Les 250 appareils de l'armée de l'air israélienne sauf 12, décollèrent, volant bas pour éviter la détection radar et observant un silence radio total. 

Ils bombardèrent et rendirent inutilisables les pistes de 11 bases de l'armée de l'air égyptienne ainsi que les appareils au sol. En 4 heures seulement Israël détruisit les deux tiers de l'armée de l'air égyptienne, la plus importante du monde arabe.

Israël fit ensuite une offre à la Jordanie : si vous restez en dehors du conflit, Israël ne réagira pas -- même si cela signifiait que le Mont du Temple à Jérusalem et d'autres lieux saints juifs resteraient sous contrôle jordanien.

Mais la Jordanie reçut des fausses informations de l’Égypte se vantant d'attaques massives et victorieuses à l'intérieur d’Israël, et la Jordanie se joignit à la guerre contre Israël.

Des milliers d'obus de mortier plurent sur les quartiers juifs de Jérusalem, frappant les zones civiles dont l'Hôpital Hadassah et l'église du Mont Sion. Contrôlant les hauteurs de la rive ouest, la Jordanie bombarda facilement les cibles civiles sur toute la route de Tel Aviv et porta les frappes aériennes contre les villes côtières de Nétanya et Kfar saba.

La Syrie et l'Irak se joignirent aussi à la guerre, ciblant les raffineries de pétrole de Haïfa et les communautés juives depuis les hauteurs du Golan sous contrôle syrien.

Israël répliqua et attaqua les bases aériennes jordaniennes, syriennes et irakiennes. Enserrée dans une guerre sur trois fronts -- Egypte au sud, Jordanie à l'est et Syrie au nord -- l'armée israélienne serait bientôt fixée sur son sort : tenir ou rompre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire