9 avr. 2016

Déshonorer son nom : Human Rights Watch, par Thomas Wictor

Aucune des plaintes que Human Rights Watch émit lors de la guerre de Gaza en 2014 n'étaient justifiées. Je les ai toutes démystifiées avant même de connaître l'existence des nouvelles armes israéliennes appelées munitions EMPFAE. Human Rights Watch n'emploie pas d'experts en munitions. Je pensais que l'absence de dommages par fragmentation à Gaza était les résultat de l'attention extrême de Tsahal. C'est une partie de la réponse, mais outre cela, les armes nouvelles n'utilisent pas de fragments létaux. Elles détruisent par des ondes de choc dirigées et contrôlées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire