26 juin 2017

Vous voulez des nouvelles de la fachosphère ? Elle se porte à merveille, par Benoît Rayski

La fachosphère est une entreprise très cotée et habituellement prospère. Elle figure au registre du commerce depuis de longues années. Elle y a été inscrite par un conglomérat d’associés. Ils ont pour nom CRAN, SOS RACISME, Libération, Les Inrocks, Télérama, Le Monde, Bondy Blog, EELV, PS etc…La fachosphère est un business très lucratif qui leur a toujours rapporté gros.

Obono a été un peu bousculée aux Grandes Gueules non parce qu’elle était noire et femme mais parce qu’elle était con.
Et ces derniers temps les rentrées se sont faites un peu maigrichonnes. Du fait sans doute de la campagne des primaires peut-être ? Ou peut-être de la campagne électorale? Ou, mieux, à cause de l’effet anesthésiant produit par l’omniprésence d’Emmanuel Macron.

Heureusement Daniele Obono vint. C’est une jeune et nouvelle députée de la France insoumise. Intéressante donc pour les médias ! En conséquence de quoi elle fut invitée aux Grandes Gueules de RMC. Qui connaît un peu cette émission sait qu’elle n’a pas grand-chose à voir avec la douceur d’une messe dominicale. Et que les Grandes Gueules baignent politol dans l’ambiance un peu rude des vestiaires après un match de foot.
Jean-Luc Mélenchon, grande gueule lui-même, avait sans doute oublié d’en prévenir sa protégée. Comme tous les invités de cette émission coup de poing - coup de gueule elle fut un peu houspillée. On lui demanda avec insistance pourquoi elle avait, en son temps, signé une pétition défendant le droit du groupe ZEP de chanter « Nique la France ». La pauvre Danièle Obono bégaya quelque chose et n’eut pas la présence « d'esprit de rétorquer que « Nique la France » c’était plutôt mignon comparé au « J’encule la France » du rappeur Booba…

Puis les animateurs des Grandes Gueules, déchainés comme d’habitude, lui demandèrent de dire « Vive la France ! ». L’élue du peuple s’y refusa avec des « Pourquoi ? Quoi, qui, comment ? ». Scandale. Et la fachosphère s’empara de l’affaire, dixit Libération et d’autres médias bon chic bon genre. On s’attaquait à Danièle Obono parce qu’elle était noire et qu’elle était une femme ! Et Mélenchon, très en verve, en remit une couche en accusant la fachosphère de « racisme ».

Quiconque veut se donner la peine de regarder la vidéo de l’émission sera aussitôt convaincu que Danièle Obono a été un peu bousculée non pas parce qu’elle était noire et femme mais parce qu’elle était con… Mais il faut bien comprendre –- puisqu’on nous le dit -- que l’affaire a été montée de toute pièce par la fachosphère. Un schéma de pensée qui a fait ses preuves.

Une fille en jupe se fait violemment agresser en banlieue à cause de sa jupe ? « Ça a été exploité par la fachosphère ! » Et dès lors on ne parle plus de l’agression. Des policiers échappent de justesse à la mort dans leur véhicule incendié par des « jeunes » ? « Ça a été exploité par la fachosphère ! ». Circulez il n’y a rien à voir. Des chauffeurs de bus sont caillassés en traversant une cité ? « Ça a été exploité par la fachosphère ! ». Et hop tout roule. On vous le dit : la fachosphère est un business extrêmement juteux. Même qu’il devrait être déclaré d’utilité publique…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire