24 août 2017

Israël met en garde l’occident contre le nouvel objectif des djihadistes, par David Sebban

Après les avions dans les tours jumelles, après les camions-béliers, les colis piégés dans le métro et bien sûr le grand classique, les hommes-bombes, il semblerait que les djihadistes s’acheminent vers un nouveau mode opératoire.

 

Il ne s’agit pas d’une révélation obtenue grâce à l’acharnement des services de sécurité occidentaux. L’information est disponible dans le magazine « Inspire ». Il est édité par Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). Tel un catalogue Ikéa, il explique photos à l’appui, la méthode pour faire dérailler un train ! Comment assembler la bombe, réunir les matériaux en vente libre sur le marché.

Le magazine d'Al-Qaïda consacré aux trains
Le magazine d’Al-Qaïda consacré aux trains

Des renseignements sont donnés sur le mode opératoire. Connaitre les horaires et le parcours pour éviter de se faire prendre. Bref, le parfait manuel du dérailleur avec cette fois un « bonus de taille » : il ne nécessite pas pour le terroriste de sacrifier sa vie. L’opération peut être renouvelée.

Israël prévient depuis la fin de 2015

Le renseignement israélien avait prévenu il y a déjà un an et demi, des intentions islamistes de s’en prendre aux installations ferroviaires en Europe et aux Etats-Unis. La rivalité entre les terroristes de Daech et d’Al-Qaïda s’exprime désormais ouvertement. Les seconds veulent à présent se spécialiser dans des mégas attentats ferroviaires.

Le manque de dispositifs sécuritaires du réseau est évident. Al-Qaïda veut s’engouffrer dans la faille.  Le journal français « Le Point » précise de son côté « Pour étayer leur démonstration, les auteurs (du journal Inspire: ndlr) d’Al-Qaïda s’appuient même sur un rapport américain s’alarmant du nombre de ‘cibles infinies’ offertes par le réseau du pays, long de 100 000 miles. »

En Europe, les voies ferrées ne sont réellement sécurisées qu’à l’approche des grandes agglomérations et près de zones sensibles. L’ensemble du réseau pourrait devenir le « nouveau terrain de jeu », des terroristes djihadistes. Ces derniers, qui ne se contentaient jusqu’à présent « que » de déposer des bombes dans des wagons (Madrid 2004 : 191 morts), ont désormais un nouvel objectif : faire dérailler les trains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire