28 sept. 2017

Nouveau scandale : des terroristes invités au Parlement européen ! par Shraga Blum

Un événement surréaliste a eu lieu au Parlement européen à Bruxelles où des terroristes appartenant au Front Populaire de Libération de la Palestine ont été invités et se sont même exprimés. La soirée était organisée par la coalition GUE/NGL qui regroupe les partis d’extrême gauche au parlement ainsi que l’organisation gauchiste espagnole Unadikum qui soutient ouvertement le BDS.

Cette invitation est d’autant plus étrange et inacceptable que le FPLP fait partie de la liste des organisations terroristes établie par l’Union européenne !

Parmi les invités « d’honneur », la terroriste Leïla Khaled qui s’était fait connaître dans les années 1970 pour des détournements et tentatives de détournement d’avions ou encore Aïd Tamimi, la jeune fille « blondinette » qui est devenue célèbre sur les réseaux sociaux en provoquant les soldats de Tsahal devant les caméras en Judée-Samarie.

Cette invitation est d’autant plus étrange et inacceptable que le FPLP fait partie de la liste des organisations terroristes établie par l’Union européenne !

Olga Deutsch, responsable du département ‘Europe’ dans l’organisation NGO Monitor, la soirée a débuté par une déclaration de l’Unadikum réaffirmant la non-reconnaissance de l’Etat d’Israël. Elle a souligné que la terroriste Leïla Khaled a été présentée comme la « Che Guevara des Palestiniens » et qu’elle a été applaudie chaleureusement durant deux longues minutes par une salle bondée. Olga Deutsch a indiqué que Leïla Khaled a prononcé un discours particulièrement odieux et mensonger contre Israël et en a profité pour qualifier de « shahid » le terroristes auteur de l’attentat de Har Adar. La terroriste a eu droit à une « standing ovation » lorsqu’elle a évoqué les détournements d’avions auxquels elle avait pris part il y a presque cinquante ans.

« Ce qui est particulièrement grave », explique Olga Deutsch, « ce n’est pas que ces personnes parcourent le monde pour diffuser leur propagande, mais que cela se fasse dans l’enceinte du Parlement européen ». NGO Monitor a adressé une lettre au président du Parlement européen Antonio Tajani pour lui demander des explications et lui faire comprendre que ce qui s’est passé n’était pas uniquement une violation des statuts de l’UE mais également un « festival public de soutien au terrorisme » organisé au sein du Parlement européen.

Olga Deutsch dénonce une tentative en coulisses de la part d’ONG gauchistes de « blanchir » des organisations terroristes en les faisant admettre comme organisations qui luttent pour les droits de l’homme, pour la liberté d’expression et autres nobles causes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire