10 sept. 2019

Vidéo : Bruxelles-Métula spécial du 10 septembre 2019

Israël a dévoilé hier l’existence d’un autre site en Iran où le régime développait et testait des composants de la bombe atomique.
Cela démontre que Téhéran n’a jamais cessé de poursuivre la fabrication de l’arme atomique.
Dans un autre site similaire indiqué il y a un an à l’Agence Internationale pour l’Energie Atomique par Jérusalem, à Turqezabad, les Iraniens ont recouvert la totalité des installations sous une épaisse couche de gravier, ce qui n’a pas suffi pour dissimuler les traces de 15 kilos d’uranium. Et à Abadeh, le site dévoilé hier par Binyamin Netanyahu, ils ont simplement tout détruit dès qu’ils ont compris qu’Israël l’avait localisé.

abadeh.jpg
Le site d’Abadeh en juin dernier, puis fin juillet, après son sabordement par Téhéran
Les activités de ce site étaient contraires à l’engagement pris par Téhéran dans le traité avec les 5+1 d’abandonner toutes les activités non-scientifiques autour de l’atome et, particulièrement, les développements militaires.
C’était l’engagement essentiel de la théocratie, le cœur de l’accord.
L’analyse complète et originale de Stéphane Juffa au micro de Joanna Marchi sur Radio Judaïca.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire