5 sept. 2019

Bruxelles-Métula du lundi 26 août 2019, l'analyse radio de Stéphane Juffa

Entre l’axe iranien et Israël les actes de guerre se multiplient.

Stéphane Juffa en donne le détail lors de ces dernières 24 heures en Syrie, au Liban et à Gaza.
 
bipbip.jpg
Entre Israël et l’Iran, c’est l’histoire de Bipbip et du coyote
 
Puis il se livre à une analyse circonstanciée des raisons qui poussent l’Iran à prendre le risque d’une guerre ouverte avec l’Etat hébreu et il évalue les risques qu’elle éclate.
 
L’analyse complète et originale de Stéphane Juffa au micro de Joanna Marchi sur Radio Judaïca.
 
josteph.jpg
 
Sur Youtube :

Bruxelles-Métula du 19 août 2019, l'analyse radio de Stéphane Juffa

Deux sujets dans le Bruxelles-Métula de ce 19 août, la recrudescence des attaques des milices islamiques de Gaza et leur diversification, ainsi que la narration biaisée de ces incidents dans les media francophones.
 
Quel est l’intérêt du Hamas à chercher la confrontation ? L’attitude passive d’Israël va-t-elle changer ?
 
Et la déformation intentionnelle touchant les événements du Moyen-Orient s’accentue encore à l’AFP et dans l’ensemble des media francophones qui se contentent de copier-coller les dépêches mensongères de l’agence de presse de l’Etat français.
 
Voilà ce qui arrive lorsqu’un gouvernement ne joue pas son rôle de modérateur et laisse se déverser le fiel raciste et antisémite sur un media-charnière qui lui appartient.
 
afpclasse.jpg
 
La Ména diffuse le film de l’Armée israélienne montrant le commando de miliciens islamistes en train de tenter de traverser la frontière afin de prendre des otages, de kidnapper un soldat ou de faire un carnage dans un kibboutz en cas d’échec des deux premières tentatives. Dans les cercles rouges sur le film, les gros plans sur les armes que ces "Palestiniens" transportent.
 
Ces miliciens que l’AFP et ses perroquets décrivent comme des civils "palestiniens tués par des soldats israéliens dans le nord de la bande de Gaza". Un enfant pas très éveillé de 8 ans s’apercevrait immédiatement que ces media mentent.
 
Juffa commente dans Bruxelles-Métula une partie des malversations journalistiques figurant dans la dépêche de l’agence nationale française d’information qui résume les incidents du weekend à Gaza. L’exercice est édifiant.
 
L’analyse complète et originale de Stéphane Juffa au micro de Joanna Marchi.
 
Sur Youtube :

Les origines de la cause palestinienne, par Pierre Rehov (film de 23')

Au XXe siècle, la cause arabe a reçu le puissant soutien des nazis puis des soviétiques. De sorte que les leaders palestiniens se réfèrent toujours aujourd'hui à l’antisémitisme et au communisme. Dans ce film de 2019, Pierre Rehov revient sur ces liens idéologiques vénéneux, qui ne sont pourtant presque jamais rappelés dans les grands médias.

https://goldnadel.tv/les-grands-docs/les-origines-de-la-cause-palestinienne?autoplay=true&utm_content=top_image&utm_source=NewsletterGoldnadelTV&utm_medium=email&utm_campaign=nl24153&user_id=5a8420e307a1b548083b7828

Terreur, Racket et Corruption dans les rangs palestiniens, par Pierre Rehov (film de 18')

La dernière bombe de Pierre Rehov était diffusé hier sur I24 News

De temps à autre, I24 News nous réserve une bonne surprise. C’était le cas ce 1er Septembre 2019 avec la diffusion du dernier documentaire de Pierre Rehov, « Terreur, Racket et Corruption » dans l’émission d’Elie Chouraqui, « Elie, Sans Interdit ».
Dreuz se fait un plaisir d’en partager le lien. 

Iran : le président Rohani ordonne la reprise sans limite du programme nucléaire


Hassan Rohani lors de son intervention télévisée, le 4 septembre 2019. 
Hassan Rohani lors de son intervention télévisée, le 4 septembre 2019.  (REUTERS)
Malgré les avancées du G7, l'escalade continue. Le président iranien Hassan Rohani a annoncé, mercredi 4 septembre, avoir ordonné l'abandon de toute limite à la recherche et au développement en matière nucléaire de façon à doter le pays de tout ce dont il a "besoin pour l'enrichissement" de l'uranium.
"L'organisation de l'énergie atomique [iranienne] reçoit l'ordre de prendre toute mesure nécessaire en matière de recherche et de développement et d'abandonner tous les engagements en place dans ce domaine", a déclaré Hassan  Rohani sur la télévision d'Etat, présentant la "troisième phase" du plan de réduction des engagements iraniens en matière nucléaire. Cette mesure est prise car "nous ne sommes pas parvenus au résultat que nous désirions" dans le cadre de la récente tentative diplomatique emmenée par la France pour tenter d'éviter que l'accord sur le nucléaire conclu en juillet 2015 à Vienne ne vole en éclats, a dit M. Rohani.
Le président iranien a tenu ces propos peu après que l'émissaire américain pour l'Iran Brian Hook, a exclu toute "dérogation" aux sanctions des Etats-Unis contre l'Iran pour faciliter l'octroi d'une ligne de crédit à Téhéran dans le cadre de cette médiation française.